Vers une reconversion professionnelle réussie...

Naturopathe

LA MISSION

Selon l’OMS, "la naturopathie est un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques".

La naturopathie contribue ainsi à la promotion d’une santé globale et durable, qui ne se substitue jamais à la médecine conventionnelle mais la complète. Elle s’inscrit en complémentarité avec d’autres pratiques sanitaires, médicales et / ou paramédicales.
Le naturopathe a donc pour objectif de prévenir la maladie, conserver la santé, ou l’optimiser en stimulant des mécanismes naturels d’auto-guérison du corps. Il s’agit d’activer, de nourrir et renforcer ces mécanismes plutôt que d’éliminer des symptômes ou d’attaquer directement des agents pathogènes. Parmi les outils privilégiés de la naturopathie, on retrouve, entre autres, la phytothérapie, l’alimentation, l’homéopathie, l’acupuncture, les manipulations physiques, les techniques de gestion du stress, etc.
(sources : APCE / OMNES)

naturopathe 01

LA FORMATION

DIPLOMES OU QUALIFICATIONS

Ce métier n’est pas (encore) réglementé en France. Théoriquement n’importe qui pourrait donc prétendre exercer comme naturopathe. Pour autant différentes écoles privées se proposent de former à la naturopathie, avec des programmes, un volume horaire et des conditions de formation (à distance ou en présentiel) qui peuvent varier beaucoup d’une structure à l’autre. Les six écoles affiliées à la FENAHMAN (Fédération française de naturopathie) comprennent chacune au minimum 1 600 heures d’enseignement théorique.
Si ce métier venait à être réglementé, ce nombre d’heures de formation pourrait bien devenir le minimum requis pour prétendre exercer en tant que naturopathe.

LES QUALITÉS REQUISES

Il est conseillé d’avoir de bonnes qualités d’écoute puisque c’est sur la base d’un long entretien que le naturopathe cherchera d’abord à comprendre l’état général de celui ou celle qui le consulte en l’interrogeant sur son sommeil, son alimentation, sa digestion ou encore la gestion de ses émotions.
La capacité à manier différents « outils » (bio-nutrition, bio-diététique, exercices physiques et respiratoires, hydrologie, phytologie, aromatologie,…) fait partie intégrante de la démarche du naturopathe.
Aucune expérience médicale n’est requise préalablement à la formation de naturopathe mais cet enseignement doit permettre l’obtention de connaissances solides (biologie, anatomie, physiologie, pathologie…) nécessaires ensuite à la pratique.

LE CONTEXTE

Les naturopathes exercent majoritairement en cabinet pour ceux qui sont installés en profession libérale. Ils peuvent travailler seuls ou en collaboration avec un autre spécialiste (ostéopathe, réflexologue, acupuncteur,…). Pour les partisans de l’approche pluridisciplinaire, la coopération peut également avoir l’avantage d’éviter l’isolement dont pourrait souffrir un naturopathe travaillant seul. D’autres naturopathes choisissent d’exercer dans des centres de remise en forme, de thalassothérapie, des cliniques ou encore dans certains magasins proposant des produits naturels.

LES PERSPECTIVES

D'ÉVOLUTION

Les praticiens naturopathes s’installent le plus souvent en libéral (auto entreprise, EIRL, société de portage salarial…). Une fois installés, ils visent généralement à développer leur clientèle. Ceux qui voudraient continuer à progresser peuvent le faire en ajoutant d’autres compétences à leur éventail de qualifications, par exemple la réflexologie, qui peut être complémentaire de la démarche de la naturopathie. Ceux qui souhaiteraient s’éloigner de la pratique exclusive en cabinet peuvent par exemple décider de devenir formateur en naturopathie. Quant à ceux qui ambitionneraient de prendre la plume, pourquoi ne pas écrire des ouvrages dédiés à la discipline ?
Le champ des possibles est vaste, et le risque de s’ennuyer est donc très limité.

LE SALAIRE / LES REVENUS

Le prix de la consultation est librement déterminé par le naturopathe. La durée des consultations oscille souvent entre 1H00 et 1H30, et le tarif varie en moyenne entre 60 et 90€ à Paris, et entre 50 et 80 € en province (en fonction notamment de la réputation du naturopathe et de la concurrence dans le secteur). Ce tarif est à multiplier par le nombre de consultations mais il faut en déduire les charges de structure ainsi que les charges sociales dues par les professions libérales.

naturopathe 02

LE MARCHÉ

Environ 2 000 naturopathes exercent en France en 2015, avec des niveaux de formation variable. Vu l’intérêt croissant du grand public pour les méthodes naturelles de santé, de prévention et de bien-être, l’activité a plutôt le vent en poupe. Pour autant les consultations ne sont pas prises en charge par la sécurité sociale. Les clients doivent donc valoriser suffisamment l’accompagnement proposé par le naturopathe pour le financer eux-mêmes, ce qui peut rendre l’activité plus délicate en temps de crise économique. Heureusement pour la profession, de plus en plus de mutuelles ont intégré la naturopathie dans leurs garanties et prennent ainsi tout ou partie du coût de la consultation en charge. Cette tendance pourrait soutenir le développement du marché de la naturopathie.

Articles similaires

Commentaires

Pour voir les commentaires ou pour pouvoir commenter, /
ou
Top